Union Nationale des Syndromes d'Ehlers-Danlos

Soutenez la recherche

Rejoindre l'association

Adhésion
Menu

UNSED / Document version française déposée copyright ®/ American Journal of Medical Genetics Part C (Seminars in Medical Genetics) 175C:8–26 (2017)  / contact@unsed.org /

 

Syndrome de la cornée fragile (BCS)

Transmission: Autosomique récessif

Critères majeurs :

  1. Cornée fine, avec ou sans rupture (épaisseur de la cornée centrale souvent <400 μm)
  2. Kératocône progressif précoce
  3. Kératoglobus progressif précoce
  4. Sclères bleues

Critères mineurs :

  1. Enucléation ou cicatrisation de la cornée à la suite d'une rupture antérieure
  2. Perte progressive de la profondeur stromale de la cornée, en particulier dans la cornée centrale
  3. Myopie importante, avec une longueur axiale normale ou modérément augmentée
  4. Décollement de la rétine
  5. Surdité, souvent à composantes neurosensorielles et conductives mixtes, fréquences plus élevées, progressives  souvent plus sévèrement touchées (audiogramme tonalité «en pente»)
  6. Hypercompliance des membranes tympaniques
  7. Dysplasie du développement de la hanche
  8. Possible hypotonie dans la petite enfance, généralement légère si présente
  9. Scoliose1
  10. Arachnodactylie
  11. Hypermobilité des articulations distales
  12. Pes planus, hallux valgus
  13. Légères contractures des doigts (en particulier 5ème)
  14. Peau douce et velouteuse, peau translucide

Critères minimaux évocateurs d’un BCS:-Critère majeur (1) -Cornée fine, avec ou sans rupture (épaisseur de la cornée centrale souvent <400 μm)Plus-Soit : au moins un autre critère majeur-Et/ou trois autres critères mineurs.

Le test moléculaire de confirmation est obligatoire pour établir un diagnostic définitif.

 

Si vous utilisez la traduction en français,veuillez informer qu'elle est réalisée par l'UNSED dans tous vos moyens de communications.

 

Page mise en ligne le 8 aout 2019.

 

Vous pouvez faire un Don, souscrire une adhésion :

Un reçu fiscal de référence vous sera adressé en retour.

Agissons ensemble maintenant :

Adhésion

Faire un Don :


Bases moléculaires

Le BCS est causé par des mutations bialléliques soit dans ZNF469 codant ZNF469, une protéine à doigt de zinc de  fonction inconnue, ou dans PRDM5 codant un facteur de transcription de liaison à l'ADN de la famille des protéines PR/SET n'ayant pas l'activité intrinsèque de l'Histone MéthylTransférase (HMT).

Au moins une famille avec phénotype BCS clinique ne possède pasde mutations dans ces gènes, ce qui suggère qu'au moins un autre gène pourrait être associé au BCS [Rohrbach et al., 2013]

Vérification du diagnostic : Le criblage moléculaire, par reséquençage ciblé d'un panel de gènes comprenant ZNF469et PRDM5, est indiqué. Un tel pane  génique comprend également d'autres gènes associés à des phénotypes qui se superposent cliniquement avec le BCS, tels que PLOD1, FKBP14, B4GALT7, B3GALT6, SLC39A13, CHST14 et DSE.  Alternativement, un WES (séquençage de l'exome entier) peut être effectué. Quand aucune mutation causale, ou  seulement une, n'est  identifiée, cette approche devrait être  omplétée par une stratégie de détection CNV (polymorphisme à variabilité du nombre de copies) en vue de mettre en évidence d’importantes suppressions ou duplications dans ces gènes. L'absence de ces résultats de confirmation n'exclut pas le diagnostic, car des types  spécifiques de mutations (Ex. Des mutations  ntroniques  profondes) peuvent ne pas être détectés par les techniques  moléculaires de diagnostic standard, et d'autres gènes encore inconnus pourraient être associés au BCS