Sélectionner une page

PNDS : Protocole national diagnostic et de soins

 

 

Voici le 1er et unique PNDS (Protocole National Diagnostic et de Soins) existant en France publié ce 6 juin 2020 sur le site de la HAS :

L’UNSED en tant qu’association nationale, a participé à la relecture mais en aucun cas à sa rédaction, car ce n’est pas le rôle d’une association de patients.

Congres-UNSED
N

Protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) Syndromes d’Ehlers-Danlos Non Vasculaires

Objectifs du protocole national de diagnostic et de soins :
L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint d’un des types de syndrome d’Ehlers-Danlos (SED) non vasculaire (SEDNV).
Il a pour but d’optimiser et d’harmoniser la prise en charge et le suivi de ces maladies rares sur l’ensemble du territoire.
Il permet également d’identifier les spécialités pharmaceutiques, en particulier utilisées dans une indication non prévue dans leur autorisation de mise sur le marché (AMM), produits ou prestations nécessaires à la prise en charge des patients.
Il est à noter que ces produits et prestations ne sont pas tous remboursés et que leur présence dans le PNDS ne conduit pas forcément à leur remboursement.

N

Ce PNDS décrit la prise en charge recommandée d’un patient atteint de SEDNV.
Le PNDS ne peut cependant pas envisager tous les cas spécifiques, toutes les comorbidités ou complications, toutes les particularités thérapeutiques, tous les protocoles de soins hospitaliers, etc.
Il ne peut pas revendiquer l’exhaustivité des conduites de prise en charge possibles, ni se substituer à la responsabilité individuelle du médecin vis-à-vis de son patient.
Il sera mis à jour en fonction des nouvelles données publiées et validées.
Le médecin généraliste a un rôle central dans le suivi des patients SEDNV.
Il coordonne les différentes prises en charge et renouvelle les traitements initiés par les spécialistes.

Ce PNDS peut servir de référence au médecin traitant (médecin désigné par le patient auprès de la caisse d’assurance maladie) en concertation avec le médecin spécialiste notamment au moment d’établir le protocole de soins conjointement avec le médecin conseil et le patient, dans le cas d’une demande d’exonération du ticket modérateur au titre d’une affection hors liste.

N

Le présent PNDS a été élaboré selon la «méthode d’élaboration d’un protocole national de diagnostic et de soins pour les maladies rares » publiée par la Haute Autorité de Santé en2012 (guide méthodologique disponible sur le site de la HAS: www.has-sante.fr) par les sites constitutifs pour les SEDNV du centre de référence des maladies osseuses constitutionnelles (voirannexe2).
Ce document repose donc sur l’analyse de la littérature médicale internationale; il faut souligner que celle-ci repose essentiellement sur des rapports de cas et de séries de cas avec peu d’études comparatives.
En conséquence, les recommandations traduisent l’analyse de cette littérature (avec son niveau de preuve modéré) et l’expertise du centre de référence des maladies osseuses constitutionnelles, ainsi que de l’ensemble des experts sollicités pour la relecture et des sociétés savantes de Médecine Interne, MPR et Médecine de la douleur.

Les documents :

Cet argumentaire a été élaboré par le centre de référence des Maladies Osseuses Constitutionnelles (MOC) sous l’égide de la filière OSCAR.

 

P.N.D.S.

Le Protocole National Diagnostic et de Soins (P.N.D.S.), a été élaboré par le centre de référence des Maladies Osseuses Constitutionnelles (MOC) sous l’égide de la filière OSCAR.

Cet argumentaire a été élaboré par le centre de référence des Maladies Osseuses Constitutionnelles (MOC) sous l’égide de la filière OSCAR.

 

PNDS Publié sur le site de la HAS le 6 juin 2020 : www.has-sante.fr/jcms/p_3187041/fr/syndrome-d-ehlers-danlos-non-vasculaire-sed-nv

Filière OSCAR : filiere-oscar.fr/index.php

LE P.N.D.S. ? Protocoles nationaux de diagnostic et de soins (PNDS)

La production de protocoles nationaux de diagnostic et de soins (PNDS) par les experts des centres de référence maladies rares a été prévue initialement dans le premier plan national maladies rares 2005-2008 et a été confirmée dans le deuxième plan national maladies rares 2011-2014 à l’aide d’une méthode proposée par la Haute Autorité de Santé (HAS).L’objectif d’un PNDS est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint d’une maladie rare donnée.
Il a pour but d’optimiser et d’harmoniser la prise en charge et le suivi de la maladie rare sur l’ensemble du territoire.